Un simulateur physique mobile pour étudier les interactions entre l'environnement et les écosystèmes

Cesbron a mis au point, avec les ingénieurs du Centre de Recherche en Ecologie Expérimentale et Prédictive (CEREEP), un simulateur climatique mobile : l'Écolab®.

Il permet, à échelle réduite, de simuler les environnements atmosphériques naturels dans lesquels sont plongés des écosystèmes aquatiques ou terrestres.

Chaque Écolab® dispose de trois cellules environnementales indépendantes permettant de reproduire les conditions environnementales comme la température, l'hygrométrie, la pression atmosphérique, le vent, la pluie, le composition de l'atmosphère en O2, CO2, N2...

Simuler le monde réel à petite échelle

Possibilité de simuler des températures de -13 °C à +50 °C (± 0,2 °C)

Écolab® permet d'étudier l'impact des conditions climatiques sur les constituants des écosystèmes (flore, microflore, microfaune et micro-organismes) et de conforter certaines hypothèses sur le devenir des écosystèmes à court et moyen terme.

A quoi sert l'Écolab® ?

Écolab® : simulateur physique mobile pour étudier les interactions entre l'environnement et les écosystèmes

Quatre fonctions principales Climatium - Équilgaz - Écorium - Écolux

1- Plateforme Écolab® | 2- Thermofrigopompe | 3- Écorium et Écolux
  • Climatium : permet de générer les composantes climatiques de la cellule environnementale
  • Équilgaz : permet de générer des environnements gazeux avec une composition contrôlée en gaz carbonique, oxygène, méthane et azote

  • Écorium : permet d'imposer une dynamique thermique aux écosystèmes terrestres ou aquatiques, indépendamment de la température de l'atmosphère ambiante

  • Écolux : assurée par un éclairage matriciel à LED à faible puissance absorbée destinée à simuler un spectre de type solaire et son évolution au cours de la journée, de l'aube au crépuscule, pendant des semaines ou encore des saisons

Des solutions innovantes pour une réalisation respectueuse de l'environnement

  • Production simultanée de chaleur et de froid assurée prioritairement par une thermofrigopompe à pilotage automatique des consignes en temps réel. Un système de consignes suiveuses permet d'optimiser le rendement énergétique en fonction de la demande.
  • A la régulation fine de la température des fluides de transfert de chaleur sont associés des échangeurs surdimensionnés pour assurer l'optimisation des échanges.
  • Les équipements de production et de circulation sont mis à l'arrêt (circulateurs, vannes...) dès l'atteinte de la consigne afin d'utiliser au mieux l'inertie thermique des cellules.